Rétroviseur (9) : Roberto Juarroz

26 août 2013 Commentaires fermés sur Rétroviseur (9) : Roberto Juarroz

juarroz-poesie-verticale-iv

Visage contre visage,
pierre contre pierre,
pour que le temps ne pourrisse pas
et garde sa forme de ruban de couleurs.

Temps contre temps,
patience contre patience,
jusqu’à ce que la pierre prenne le dessin du visage
et le visage la chair de la pierre.

Courant du regard qui ne change pas
s’il regarde ou ne regarde pas,
de la main identique lorsqu’elle prend ou lorsqu’elle donne,
du cœur analogue pour demeurer ou s’en aller.

Peau contre peau,
monde contre monde,
terre contre la terre,
et même ciel contre le ciel,
fille d’antiques fils,
drapeau pour le vent qu’elle-même engendra.

Entre le soleil et le maïs,
entre la pluie et la mort,
oiseau contre oiseau,
lumière contre lumière,
fleur contre fleur,
secret de cuivre amalgamé
avec un métal qui respire,
sorcellerie d’une fumée qui descend
pour décompter les siècles.

Soif contre soif,
Verre pour boire le verre
et répandre le monde.

Roberto Juarroz
Poésie vertivale IV
Traduction de Fernand Verhesen
52 pages
Parution : juin 1972

Chaque lundi de l’été, un poème tiré du fonds du Cormier.

Publicités

Où suis-je ?

Entrées taguées Roberto Juarroz sur Le Cormier.