Rétroviseur (8) : Georges Thinès

19 août 2013 Commentaires fermés sur Rétroviseur (8) : Georges Thinès

thines-exil
INTRUS DANS LA MAISON DÉSERTE

C’est me perdre ou me trouver            dit
Mon double encore naïf au corridor
Où meurt un faible écho de sa voix
Est-ce le corps élégant ou le mur
Qui me répond ou la chute des plâtras
Mimant devant mes pas des dartres
Plus douces qu’une enfance de pétales
Sans âge est l’abandon sans dernier jour
La longue occupation d’impénétrables séjours
Sans date         l’ultime geste de l’élégante
En hasard d’effigie sur le mur effondré

Georges Thinès
L’Exil imprononcé
81 pages
Parution : juin 1999

Chaque lundi de l’été, un poème tiré du fonds du Cormier.

Où suis-je ?

Entrées taguées Georges Thinès sur Le Cormier.