Soixante-cinq ans de Cormier

3 novembre 2014 Commentaires fermés sur Soixante-cinq ans de Cormier

livre-et-art

L’excellente librairie-galerie Livre et Art, dédiée au livre illustré dans tous ses états, nous fait le plaisir de nous accueillir le jeudi 13 novembre à 19 heures pour fêter le soixante-cinquième anniversaire du Cormier.

Exposition de tirages de tête et de gravures de Michelle Corbisier.

Lectures de Corinne Hoex, Laurent Demoulin, Serge Meurant et Bart Vonck.

Il y aura du champagne. Venez !

13 novembre, 19 heures
Livre et Art
13 Grand-Place
1348 Louvain-la-Neuve
010 45 68 08
Site
contact@livre-et-art.be

Invitation-Le-Cormier-L&A

Salon de Charleville-Mézières

10 octobre 2014 Commentaires fermés sur Salon de Charleville-Mézières

 

Le Cormier sera présent au premier Salon du livre de poésie de Charleville-Mézières, organisé dans le cadre de la Biennale internationale de poésie Les Ailleurs.

18 octobre
de 10 heures à 20 heures
Médiathèque Voyelles
2 place Jacques Félix
F-08000 Charleville-Mézières
Entrée libre

Deux rencontres avec Laurent Demoulin

7 octobre 2014 Commentaires fermés sur Deux rencontres avec Laurent Demoulin

Le vendredi 17 octobre à 18 heures, Laurent Demoulin présentera Ulysse Lumumba au Grand Curtius, au cours d’un apéro littéraire auquel sera aussi convié Kenan Görgün, qui parlera de son livre Rebellion Park, second volet d’une trilogie inaugurée avec Anatolia Rhapsody.

Laurent Demoulin sera également l’invité de la Librairie 100 Papiers le dimanche 19 octobre à 16 heures, en compagnie de Constance Chlore (Atomium, Atelier de l’Agneau, prix Yvan Goll 2014).

Grand Curtius
136 en Féronstrée
4000 Liège
04 221 68 17
Site

Librairie 100 Papiers
23 avenue Louis Bertrand
1030 Schaerbeek
02 894 88 39
Site

Rencontre avec Rose-Marie François

4 octobre 2014 Commentaires fermés sur Rencontre avec Rose-Marie François

Le mercredi 15 octobre à 18 h 30, à la Librairie Pax, Rose-Marie François s’entretiendra avec Gérald Purnelle et Pierre Somville de son recueil Trèfle incarnat.

Librairie Pax
4-8 place Cockerill
4000 Liège
04 223 21 46
Site
librairiepax@skynet.be

La reliure d’aujourd’hui et les écrivains belges

3 octobre 2014 Commentaires fermés sur La reliure d’aujourd’hui et les écrivains belges

reliure

La belle exposition conçue par l’A.R.A. (Les Amis de la reliure d’art) et présentée au semestre dernier à la Wittockiana se délocalise à Liège. Quelques livres du Cormier habillés par des relieurs contemporains figurent au nombre des pièces exposées.

Entrée libre du 3 au 18 octobre, du lundi au vendredi de 10 heures à 12 h 30 et de 14 heures à 17 heures ; le samedi de 10 heures à 13 heures.

Sur Trèfle incarnat

21 août 2014 Commentaires fermés sur Sur Trèfle incarnat

Paul Klee, Leidende Frucht, 1934

Paul Klee, Leidende Frucht, 1934

Ce que la peinture fait à la poésie, ce que la poésie donne à voir, très bel article de Gérald Purnelle sur Trèfle incarnat de Rose-Marie François, sur le site Culture de l’université de Liège.

Hubert Antoine à Liège

19 août 2014 Commentaires fermés sur Hubert Antoine à Liège

hubert-antoine

Le 26 août à 20 heures, Hubert Antoine sera l’invité de Levée de paroles. Il y présentera son nouveau livre, Comment je ne suis pas devenu poète (La Lettre volée) ; mais la rencontre, animée par Gérald Purnelle, sera aussi l’occasion de revenir sur son parcours d’écrivain et ses précédents livres publiés à L’Arbre à paroles, chez Verticales et au Cormier.

Comment je ne suis pas devenu poète : quand un auteur confie dès la première ligne : « Soyons franc, je ne sais pas écrire », on croit à une provocation ou à l’amorce d’une grande farce. Et rien n’est moins vrai avec cet essai inclassable, drôle de bout en bout dans sa tentative de justifier les raisons qui le poussent à écrire depuis plus de vingt ans. Florilège d’humour en surface et grande profondeur pour répondre aux questions que se pose tout écrivain : ai-je quelque chose à dire ? Pour qui j’écris ? La démonstration est jubilatoire. À travers une vingtaine de chapitres, Hubert Antoine s’essaie à tous les genres afin de nous prouver par son contraire qu’il est incapable d’écrire : de l’éveil en poésie jusqu’à l’art précis de la nouvelle en passant par l’écriture d’un hymne anational, sans oublier deux intermèdes drolatiques : ses discours de réception de l’Oscar et du prix Nobel de littérature. [Présentation de l’éditeur.]

26 août, 20 heures
Centre culturel Barricades
21 en Pierreuse
4000 Liège

Elke de Rijcke, Serge Meurant

15 juin 2014 Commentaires fermés sur Elke de Rijcke, Serge Meurant

 

Le 19 juin à 20 heures, l’association Lectures accueille Elke de Rijcke pour une rencontre autour de son travail poétique. Depuis Västerås (Le Cormier, 2012), Elke de Rijcke a publié Quarantaine (Tarabuste) et l’Expérience poétique dans l’œuvre d’André du Bouchet (La Lettre volée).

329 rue de la Cambre
Bruxelles

Le 21 juin, de 16 à 19 heures, lancement de Ceux qui s’éloignent de Serge Meurant à la librairie La Borgne Agasse.

30 rue Anoul
1050 Bruxelles

Marché de la poésie de Paris

12 juin 2014 Commentaires fermés sur Marché de la poésie de Paris

Nous sommes présents au Marché de la poésie de Paris, place Saint-Sulpice, sur le stand 608, avec nos excellents camarades de L’Herbe qui tremble, de L’Oie de Cravan et de Rodrigol.

Séances de signature :

Samedi 14 juin, 16-17 heures
Laurent Demoulin, Ulysse Lumumba.
Serge Meurant, Ceux qui s’éloignent.

Dimanche 15 juin, 15-16 heures
Rose-Marie François, Trèfle incarnat.

Ceux qui s’éloignent

1 juin 2014 Commentaires fermés sur Ceux qui s’éloignent

ceuxquiseloignent

Au cœur du livre, il y a l’expérience de l’auteur en salle de réveil — expérience passée au tamis d’une parole économe et précise, filtrée de toute anecdote pour mieux atteindre à l’essentiel. La « chambre d’éveil » est ce lieu où l’on revient à soi et où se confrontent le réel et les images dynamisées, dopées, du corps abîmé, de paysages anciens, d’ascensions dans le brouillard, entre veille et sommeil. On pourrait rapprocher cette chambre de celle de Joë Bousquet. Il s’opère un retournement des choses où alors qu’on allait vers elles, elles viennent à vous et se condensent, en ce moment d’immobilité contrainte, en images mémorielles, où perce une douleur. C’est au chevet de cette mémoire que se trouvent soudain convoquées les figures des disparus et de ceux qui s’éloignent aujourd’hui. Ils constituent une fratrie. Chaque être évoqué vit enfermé dans une chambre forte, un mutisme, ou l’éclair d’une mort imminente. Le poète aimerait parcourir d’un seul regard l’espace entre naissance et mort. Le temps de la généalogie s’abolit alors, les visages s’imposent en retrait et paradoxalement présents. L’impression nous vient qu’ils sont « au secret » de la mémoire mais que la main pourrait les toucher en rêve. La langue, sa naissance et sa perte, constitue une autre voie de lecture du livre : du mutisme de l’enfant métamorphosé par l’accès à la langue au terrible silence de l’agonie. Ceux qui s’éloignent est une sorte de veille, un état second, où tous les sens sont convoqués, pour rappeler à soi ceux qui s’éloignent, comme les braises du souvenir raniment la présence.

Frontispice de Michelle Corbisier
15 x 21 cm
56 pages
600 exemplaires sur Lessobo : 17 €
ISBN : 978-2-930231-99-0
Parution : juin 2014

Recension
Lectures au cœur, Odile d’Harnois, décembre 2014.

Entretien
Entretien avec Serge Meurant, par Edmond Morrel.

Lecture
Serge Meurant lit un extrait de Ceux qui s’éloignent sur le site de SonaLitté.