Rétroviseur (1) : Alejandra Pizarnik

1 juillet 2013 Commentaires fermés sur Rétroviseur (1) : Alejandra Pizarnik

oulavide

 

À André Pieyre de Mandiargues

Nous vivons ici avec une main dans la gorge. Ceux qui inventaient des pluies et tissaient des paroles avec le tourment de l’absence savaient déjà que rien n’est impossible. C’est pourquoi il y avait en leurs prières un bruit de mains amoureuses du brouillard.

Alejandra Pizarnik
Où l’avide environne
Traduction de Fernand Verhesen
51 pages
Parution : octobre 1974

Chaque lundi de l’été, un poème tiré du fonds du Cormier.

Publicités

Tagué :

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Rétroviseur (1) : Alejandra Pizarnik à Le Cormier.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :