Tohu-bohu et brouhaha

30 mai 2013 Commentaires fermés sur Tohu-bohu et brouhaha

tohu02

Le quatrième recueil d’Hubert Antoine publié au Cormier est une fête engageante du langage. On y retrouve la voix toujours surprenante du plus mexicain des poètes belges, qui se révèle de livre en livre à la fois semblable et différent à lui-même, chaque fois plus profond dans la légèreté. L’humour et le plaisir de la trouvaille, la liberté de ton et d’allure y font jeu égal avec une claire lucidité face au monde qui met le feu à la petite propriété du miroir, une manière d’armer les dents avec les mots.
La plupart des poèmes de Tohu-bohu et brouhaha sont dédiés à des proches. Car dédier un poème, comme l’indique l’auteur à la dernière page, est une offrande qui enrichit le silence de l’amitié.

Hubert Antoine est né à Namur en 1971. Il vit aujourd’hui au Mexique, à Guadalajara. Il a publié le Berger des nuages (L’Arbre à paroles), la Terre retournée, Vociférations, Exercices d’évasion (Le Cormier), et Introduction à tout autre chose (Verticales). À paraître : Comment je ne suis pas devenu poète (La Lettre volée).

14 x 22 cm
87 pages
600 exemplaires sur Munken Print : 17 €
ISBN 978-2-930231-81-5

Télécharger un extrait du livre (PDF)

Facebook
Page d’Hubert Antoine

Publicités

Tagué :

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Tohu-bohu et brouhaha à Le Cormier.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :